Parcours des mondes 2018

 

 

Pour sa XVIIe édition, qui s’est déroulée du 11 au 16 septembre 2018, le Parcours des mondes a invité en Président d’honneur le collectionneur américain Adam Lindemann. Collectionneur féru d’art tribal, d’Afrique et d’Asie, mais aussi d’art contemporain, il organisa en 2016 une exposition intitulée Fétiche dans sa galerie de New York, Venus Over Manhattan. Parcours des mondes est le plus important salon d’arts premiers international par le nombre, la qualité et la diversité de ses participants.

Depuis 2002, il rassemble chaque année à Paris dans le quartier des Beaux-arts de Saint-Germain-des-Prés une soixantaine de galeristes français et étrangers, alors en résidence chez leurs confrères parisiens, spécialisés dans les arts d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques. Cette concentration exceptionnelle d’œuvres et d’experts prend la forme d’un salon ouvert en accès libre où les visiteurs peuvent parcourir les rues pittoresques de ce quartier historique, devenu l’écrin des arts premiers. Chaque galerie offre dans une présentation personnalisée et intime des chefs-d’œuvre inconnus d’Afrique ou d’Océanie, des pièces ethnographiques plus abordables et des œuvres recherchées des collectionneurs. Cette année, la présidence d’Adam Lindemann correspondait à l’atmosphère générale du Parcours des mondes où le mélange des typologies d’art africains et asiatiques, tribaux, passés et actuels acta une volonté d’ouvrir les horizons des arts et des regards.

Le succès de ce salon hors-les-murs, salué par une presse unanime et une fréquentation croissante et toujours plus internationale, tient à la conjonction d’éléments complémentaires : la bonne santé du marché des arts premiers, l’engouement croissant des amateurs pour ces arts dits lointains, les efforts engagés par les marchands pour proposer des expositions thématiques de qualité, une programmation culturelle concomitante et la vigilance des organisateurs en matière de qualité et d’expertise des pièces exposées. Avec l’exposition rétrospective « Pigalle 1930. Retour sur une exposition mythique », la programmation de cette année et les nombreuses expositions thématiques d’envergure, le Parcours des mondes en 2018 a été tant esthétique que culturel.

 

Télécharger le Communiqué de bilan

Télécharger le Dossier de presse

www.parcours-des-mondes.com